LES BÉNÉFICES DU PROJET FRANKENSTEIN

Voici présentés de façon succincte et non exhaustive les principaux bénéfices du Projet Frankenstein. Les dits bénéfices sont les plus globaux, les plus essentiels et les plus stratégiques pour les investisseurs privés et/ou publics.

  • Attirer un public national et international dans la ville accueillant le Centre et/ou le Parc.
  • Accroissement du tourisme international, les visiteurs du monde entier se déplaceront pour profiter de cet objet global total exceptionnel, totalement novateur aussi bien dans sa forme que dans son contenu, unique au monde.
  • Développement économique de la ville, d’une région entière, voire du pays.
  • Développement des infrastructures de la ville (liaisons ville-périphérie-site), transports, etc…
  • Création d’emplois.
  • Utiliser le Parc et/ou le Centre comme de véritables ambassades, c’est à dire des représentations diplomatiques au niveau mondial de l’identité nationale du pays hôte, le Parc et le Centre constituant les vitrines de l’histoire, de la culture, des traditions et du développement du pays hôte.
  • Renforcement, voire ouverture du pays hôte au monde, par voies terrestres et aériennes, accroissement de la visibilité et de la reconnaissance du pays sur la scène internationale.
  • Mise en valeur du patrimoine culturel, technologique, scientifique du pays hôte, à destination de ses propres citoyens comme du public international.
  • Valorisation de la recherche : développement des projets culturels et scientifiques en coopération avec les principaux établissements spécialisés du pays hôte. Le Centre et/ou le Parc seront les locomotives de la recherche nationale et favoriseront le développement international de cette dernière.
  • Le Centre et le Parc seront des outils pédagogiques novateurs, à la pointe de la technologie, favorisant un renouvellement des acquis et des connaissances dans le domaine de l’enseignement.
    Le studio de Motion Capture dans ses dimensions proposées est un facteur de développement du cinéma national et régional.
  • L’Institut Mary SHELLEY forme des étudiants à l’utilisation des dernières technologies dans le domaine du divertissement (arts numériques, Beaux-Arts, télévision, cinéma, écriture, publicité, théâtre, sculpture, internet, trucages, etc…). Les étudiants, par la qualité exceptionnelle de leur formation, seront les dignes représentants de leur pays à l’échelle internationale.

Pour les futurs investisseurs, les accords à venir pour la matérialisation du projet suivront le protocole d’usage en la matière. Les détails spécifiques aux conditions d’investissement et de retour sur investissement seront à déterminer en fonction du profil des différents acteurs et intervenants au cours des négociations à venir. La propriété intellectuelle du projet Frankenstein ainsi que la légitimité d’en discuter le contenu et les implications concrètes reviennent de droit à la société Three Golden Doors Sàrl.

AU FINAL

Dans le cadre du Projet Frankenstein, le Parc Frankenstein et le Centre Frankenstein s’adressent au grand public pour narrer la même histoire.
 Si l’un est plus précisément pensé pour un espace urbain, l’autre par ses dimensions physique implique la mobilisation d’un cadre beaucoup plus vaste, périurbain, voir à distance de la cité.
Tous deux racontent une fantastique odyssée, avec la volonté d’éclairer un bien commun — un trésor inestimable qui se rit des différences et qui relie entre eux tous les humains puisque sa nature est l’essence même de ce qui les constitue.

Le Parc Frankenstein dévoile à l’assistance une époustouflante épopée. Pour remplir ce mandat, ce cadre absolument unique se veut être la parfaite adéquation entre un enseignement mythologique, une transmission de la connaissance vers de nouvelles générations et surtout, l’amusement le plus débridé.

Le Parc Frankenstein est un projet extrêmement ambitieux, totalement novateur dans son système de fonctionnement. C’est un concept unique qui n’a pas d’équivalence à ce jour, et qui voit la relation avec le grand public sous un angle absolument nouveau.

Le Parc Frankenstein a pour vocation de maintenir et de développer ce lien entre Art et Science que l’on retrouve dans les grands mythes de l’antiquité.

La mythologie grecque, l’univers Victorien et la recherche scientifique en perpétuelle évolution constituent la source d’inspiration à l’origine des lieux proposés. Ce sont aussi les outils de communications choisis qui permettent au grand public d’accéder à l’enseignement et la transmission des connaissances présentées.

IMPORTANT : Ces univers sont Interchangeables selon les cultures qui adoptent le Parc. En effet, la mythologie étant universelle, bien d’autres cultures peuvent servir de support et d’ambassades aux franchises que nous souhaitons voir se développer dans différents pays et continents.

Le but du Parc est d’ouvrir la ville au monde, d’être un propagateur de créativité, un moteur incitant à la création artistique et à l’échange d’idées au niveau mondial.

Tout ce qui est dit en filigrane à travers la découverte du Parc Frankenstein n’est qu’un prologue, face à la démesure et la puissance du devenir de l’Homme qui se dessine à l’horizon de sa destinée.

Pour partager, transmettre cette formidable aventure, il faut immerger le visiteur dans un univers ou les émotions les plus fortes, les sensations nouvelles, la surprise, le rire et l’aventure, sont ressentis avec une intensité encore jamais éprouvée.

source: Jakob Gautel – « Matière première »

POUR MATÉRIALISER CE PROJET

Ce dossier, que vous venez de parcourir est seulement une ébauche.
Pour donner vie au Parc Frankenstein, il nous faut bien sûr réaliser une modélisation complète de cette entreprise. Pour ce faire, nous avons établi un développement en deux phases*.

LA PREMIÈRE PHASE qui consistait à imaginer la spécificité du Parc, son fonctionnement et les éléments qui le composent dans le détail, est à ce jour achevée. Le dossier que vous êtes en train de lire est le résultat de ce travail préliminaire.

LA DEUXIÈME PHASE a pour tâche de développer visuellement la totalité du Parc Frankenstein et d’en concevoir une présentation animée. Réaliser ce travail complexe nécessite un financement et c’est précisément l’objet de cette présentation. Il y a à conceptualiser 3 mondes distincts, 24 espaces majeurs, l’ensemble du bâtiment central constituant le cœur du parc, et 68 attractions, dont la plupart sont absolument novatrices et sans équivalence à ce jour.

Pour ce faire, des concepts artistes vont élaborer, scénographier et dessiner tous ces éléments sous le contrôle de spécialistes dans chaque domaine.

Tous les éléments constituant le Parc doivent être considérés comme des modules autonomes mais connectés. Ce principe de modules offre une souplesse idéale lors de la conception du Parc Frankenstein.

Le Parc peut ainsi être constitué des modules sélectionnés en fonction de l’espace disponible, du contexte géographique ou culturel, du budget, de l’histoire à raconter ou de tout autres considérations permettant de créer un espace adapté et évolutif. En effet, les modules non retenus à la création du Centre peuvent être ajoutés ultérieurement lors d’une phase de développement ou d’extension de ce cadre de divertissement.

Durant cette période, une autre équipe en collaboration directe avec la première, va réaliser une bande-annonce de présentation du Parc Frankenstein en animation 3D de 90 secondes.
La durée de cet ouvrage est estimée à 18 mois ; à la fin de cette période, nous serons à même de présenter l’ensemble de ce projet aux clients et investisseurs potentiels.

Pour mettre en œuvre ce travail, le budget proposé est nécessaire.

* Toutes les études d’ingénieries, de faisabilité, de coût et de circulation du public dépendent de plusieurs facteurs que nous ne connaissons pas à l’heure actuelle. Dans une troisième phase, elles devront être fournies par des spécialistes et se référer à des données précises en lien spécifique avec le lieu et la configuration choisie pour réaliser la construction du Parc.

“… J’ai vu tant de choses que vous, humains, ne pourriez croire.”

Le réplicant Roy Batty (Rutger Hauer) dans Blade Runner de Ridley Scott (1982) ; dialogue de Hampton Fancher et David Peoples.

LES BÉNÉFICES DU PROJET FRANKENSTEIN

Voici présentés de façon succincte et non exhaustive les principaux bénéfices du Projet Frankenstein. Les dits bénéfices sont les plus globaux, les plus essentiels et les plus stratégiques pour les investisseurs privés et/ou publics.

  • Attirer un public national et international dans la ville accueillant le Centre et/ou le Parc.
  • Accroissement du tourisme international, les visiteurs du monde entier se déplaceront pour profiter de cet objet global total exceptionnel, totalement novateur aussi bien dans sa forme que dans son contenu, unique au monde.
  • Développement économique de la ville, d'une région entière, voire du pays.
  • Développement des infrastructures de la ville (liaisons ville-périphérie-site), transports, etc...
  • Création d'emplois.
  • Utiliser le Parc et/ou le Centre comme de véritables ambassades, c'est à dire des représentations diplomatiques au niveau mondial de l'identité nationale du pays hôte, le Parc et le Centre constituant les vitrines de l'histoire, de la culture, des traditions et du développement du pays hôte.
  • Renforcement, voire ouverture du pays hôte au monde, par voies terrestres et aériennes, accroissement de la visibilité et de la reconnaissance du pays sur la scène internationale.
  • Mise en valeur du patrimoine culturel, technologique, scientifique du pays hôte, à destination de ses propres citoyens comme du public international.
  • Valorisation de la recherche : développement des projets culturels et scientifiques en coopération avec les principaux établissements spécialisés du pays hôte. Le Centre et/ou le Parc seront les locomotives de la recherche nationale et favoriseront le développement international de cette dernière.
  • Le Centre et le Parc seront des outils pédagogiques novateurs, à la pointe de la technologie, favorisant un renouvellement des acquis et des connaissances dans le domaine de l'enseignement.
    Le studio de Motion Capture dans ses dimensions proposées est un facteur de développement du cinéma national et régional.
  • L'Institut Mary SHELLEY forme des étudiants à l'utilisation des dernières technologies dans le domaine du divertissement (arts numériques, Beaux-Arts, télévision, cinéma, écriture, publicité, théâtre, sculpture, internet, trucages, etc...). Les étudiants, par la qualité exceptionnelle de leur formation, seront les dignes représentants de leur pays à l'échelle internationale.

Pour les futurs investisseurs, les accords à venir pour la matérialisation du projet suivront le protocole d'usage en la matière. Les détails spécifiques aux conditions d'investissement et de retour sur investissement seront à déterminer en fonction du profil des différents acteurs et intervenants au cours des négociations à venir. La propriété intellectuelle du projet Frankenstein ainsi que la légitimité d'en discuter le contenu et les implications concrètes reviennent de droit à la société Three Golden Doors Sàrl.

AU FINAL

Dans le cadre du Projet Frankenstein, le Parc Frankenstein et le Centre Frankenstein s’adressent au grand public pour narrer la même histoire.
 Si l’un est plus précisément pensé pour un espace urbain, l'autre par ses dimensions physique implique la mobilisation d'un cadre beaucoup plus vaste, périurbain, voir à distance de la cité.
Tous deux racontent une fantastique odyssée, avec la volonté d’éclairer un bien commun — un trésor inestimable qui se rit des différences et qui relie entre eux tous les humains puisque sa nature est l’essence même de ce qui les constitue.

Le Parc Frankenstein dévoile à l’assistance une époustouflante épopée. Pour remplir ce mandat, ce cadre absolument unique se veut être la parfaite adéquation entre un enseignement mythologique, une transmission de la connaissance vers de nouvelles générations et surtout, l’amusement le plus débridé.

Le Parc Frankenstein est un projet extrêmement ambitieux, totalement novateur dans son système de fonctionnement. C’est un concept unique qui n’a pas d’équivalence à ce jour, et qui voit la relation avec le grand public sous un angle absolument nouveau.

Le Parc Frankenstein a pour vocation de maintenir et de développer ce lien entre Art et Science que l’on retrouve dans les grands mythes de l’antiquité.

La mythologie grecque, l’univers Victorien et la recherche scientifique en perpétuelle évolution constituent la source d’inspiration à l’origine des lieux proposés. Ce sont aussi les outils de communications choisis qui permettent au grand public d’accéder à l’enseignement et la transmission des connaissances présentées.

IMPORTANT : Ces univers sont Interchangeables selon les cultures qui adoptent le Parc. En effet, la mythologie étant universelle, bien d’autres cultures peuvent servir de support et d’ambassades aux franchises que nous souhaitons voir se développer dans différents pays et continents.

Le but du Parc est d’ouvrir la ville au monde, d’être un propagateur de créativité, un moteur incitant à la création artistique et à l’échange d’idées au niveau mondial.

Tout ce qui est dit en filigrane à travers la découverte du Parc Frankenstein n’est qu’un prologue, face à la démesure et la puissance du devenir de l’Homme qui se dessine à l’horizon de sa destinée.

Pour partager, transmettre cette formidable aventure, il faut immerger le visiteur dans un univers ou les émotions les plus fortes, les sensations nouvelles, la surprise, le rire et l’aventure, sont ressentis avec une intensité encore jamais éprouvée.

source: Jakob Gautel - "Matière première"

POUR MATÉRIALISER CE PROJET

Ce dossier, que vous venez de parcourir est seulement une ébauche.
Pour donner vie au Parc Frankenstein, il nous faut bien sûr réaliser une modélisation complète de cette entreprise. Pour ce faire, nous avons établi un développement en deux phases*.

LA PREMIÈRE PHASE qui consistait à imaginer la spécificité du Parc, son fonctionnement et les éléments qui le composent dans le détail, est à ce jour achevée. Le dossier que vous êtes en train de lire est le résultat de ce travail préliminaire.

LA DEUXIÈME PHASE a pour tâche de développer visuellement la totalité du Parc Frankenstein et d’en concevoir une présentation animée. Réaliser ce travail complexe nécessite un financement et c’est précisément l’objet de cette présentation. Il y a à conceptualiser 3 mondes distincts, 24 espaces majeurs, l’ensemble du bâtiment central constituant le cœur du parc, et 68 attractions, dont la plupart sont absolument novatrices et sans équivalence à ce jour.

Pour ce faire, des concepts artistes vont élaborer, scénographier et dessiner tous ces éléments sous le contrôle de spécialistes dans chaque domaine.

Tous les éléments constituant le Parc doivent être considérés comme des modules autonomes mais connectés. Ce principe de modules offre une souplesse idéale lors de la conception du Parc Frankenstein.

Le Parc peut ainsi être constitué des modules sélectionnés en fonction de l’espace disponible, du contexte géographique ou culturel, du budget, de l’histoire à raconter ou de tout autres considérations permettant de créer un espace adapté et évolutif. En effet, les modules non retenus à la création du Centre peuvent être ajoutés ultérieurement lors d’une phase de développement ou d’extension de ce cadre de divertissement.

Durant cette période, une autre équipe en collaboration directe avec la première, va réaliser une bande-annonce de présentation du Parc Frankenstein en animation 3D de 90 secondes.
La durée de cet ouvrage est estimée à 18 mois ; à la fin de cette période, nous serons à même de présenter l’ensemble de ce projet aux clients et investisseurs potentiels.

Pour mettre en œuvre ce travail, le budget proposé est nécessaire.

* Toutes les études d’ingénieries, de faisabilité, de coût et de circulation du public dépendent de plusieurs facteurs que nous ne connaissons pas à l’heure actuelle. Dans une troisième phase, elles devront être fournies par des spécialistes et se référer à des données précises en lien spécifique avec le lieu et la configuration choisie pour réaliser la construction du Parc.

“… J'ai vu tant de choses que vous, humains, ne pourriez croire.”

Le réplicant Roy Batty (Rutger Hauer) dans Blade Runner de Ridley Scott (1982) ; dialogue de Hampton Fancher et David Peoples.